Lien

Lien — Gâteau magique

Le gâteau magique de Marciatack

Le gâteau magique est un vrai succès, il impressionne beaucoup. Son seul défaut est qu’il faut attendre 6 heures avant de pouvoir le manger !

J’ai un peu modifié la recette, en utilisant du sucre de canne blond, qui sucre moins fort mais donne un bon parfum de vanille. J’ai aussi ajouté un sachet de sucre vanillé.

J’ai tout fait avec le fouet du Kitchenaid. L’ajout du lait est un peu délicat : même à petite vitesse, ça peut éclabousser si on verse trop vite.

J’ai ajouté les blancs avec le fouet aussi : j’ai arrêté dès qu’il n’y avait plus de gros morceaux.

 

La magie a bien opéré, et le résultat a été à la hauteur de la photo !

Publicités

Bento n°4 — Donburi style !

Ce bento est le deuxième du site Just Bento. Il consiste en un lit de riz, sur lequel on pose un mélange de viande et de légumes.

  • riz préparé au cuiseur à riz
  • mélange de poulet, poivrons rouges et jaunes, germes de soja en boîte, fleurs de brocoli, le tout cuit avec de la sauce soja.

Le tout se suffisait à lui-même. Mon stock de légumes surgelés est actuellement au plus bas, et c’est un tort. Le temps gagné quand on n’a pas à découper les légumes est inestimable !

Forêt noire

Le forêt noire est l’un de mes desserts préférés. Chocolat, chantilly, cerises… comment résister à ce merveilleux mélange ? Quand j’ai voulu en faire un pour mon anniversaire, je me suis rendu compte que cela allait (évidemment) être compliqué. Le pire, c’est que le résultat a été très décevant : un gâteau très dur, qui n’a pas bu du tout le jus de cerise. C’était bon, mais on avait surtout l’impression de manger deux choses séparées. Mais je n’allais pas renoncer si vite !

J’ai fini par trouver une bonne recette de gâteau (une recette vosgienne sur marmiton, si je me souviens bien), et j’ai suivi plus ou moins les indications trouvées sur le site cmonanniversaire.com pour ce qui concerne la décoration. Et surtout, j’ai noté ce que je faisais au fur et à mesure, même si je n’ai pas tout documenté en photo !

Le gâteau est vraiment moelleux. Il a absorbé sans problème tout le sirop que j’ai versé dessus. Il a même absorbé un peu la chantilly, ce qui l’a fait prendre davantage, et a donné de la stabilité au gâteau. Au final, c’était exactement ce que je souhaitais obtenir.

Ingrédients

Pour le biscuit :

  • 8 œufs
  • 400g de sucre
  • 200g de farine
  • 4 cs de cacao (des cuillers-mesure de 15 ml)

Pour la décoration :

  • 1 (grand) bocal de cerises au sirop (je prends des Andros
  • 2 briques de crème fleurette (33 cl)
  • environ 100g de sucre en poudre
  • 50g de sucre glace

Matériel

Le Kitchenaid est bien évidemment le bienvenu, aussi bien pour la pâte que pour la chantilly. Avoir deux bols est un avantage non négligeable, puisqu’on peut battre les jaunes sans avoir à transvaser les blancs.

En battant les blancs avant les jaunes, on peut éviter de nettoyer le fouet. C’est de l’astuce de paresseuse 😉

Jour J-1 (la veille, donc), le matin

Battre les blancs en neige.
Fouetter les jaunes avec le sucre.
Fouetter environ 10 minutes les jaunes avec 1 cs d’eau et un quart des blancs.
Ajouter la farine et le cacao.
Incorporer délicatement les blancs en neige.
Verser la pâte dans un moule de 28 cm de diamètre.
Mettre au four à 150-200°C pendant environ 40 minutes.

Jour J-1, le soir : couper le biscuit

Égaliser le haut du gâteau si nécessaire.
Avec un couteau à pain, couper en 3 tranches égales. Utiliser des allumettes comme repère.
Égoutter les cerises.
Mélanger le jus avec environ 200 ml d’eau et 100g de sucre.
Arroser les 3 parties du gâteau avec tous le sirop.
Et en prévision pour le lendemain, mettre le bol du Kitchenaid au frais.

Jour J, quelques heures à l’avance
Monter la crème en chantilly avec le sucre glace.
Mettre de côté quelques cerises pour la déco, et partager le reste en deux.
Sur la base du gâteau, étaler un quart de la chantilly et la moitié des cerises.
Poser la deuxième tranche de gâteau, en alignant les allumettes.
Étaler un quart de la chantilly, et le reste des cerises.
Poser la dernière tranche de gâteau.
Retirer les allumettes.
Étaler le reste de chantilly sur le dessus et les côtés, décorer avec les cerises mises de côté.

Facultatif : décorer de copeaux de chocolat.

Bento n°3 — carottes, haricots, œufs et jambon

Ce bento a été fait « à l’arrache », et nous en avons tous été un peu déçus… Je le mets comme modèle à ne pas suivre. Évidemment, rien n’était mauvais, mais il n’y avait pas d’aliment dont le goût ressortait vraiment, et le résultat final était globalement terne.

Ingrédients :

  • haricots verts et bâtons de carottes cuits à la vapeur
  • œufs durs
  • riz
  • jambon coupé en fleurs avec des emporte-pièces.

Par contre, j’ai utilisé pour la première fois nos tout nouveaux bentos, tous à un seul étage.

Katja - bento n°2

Bento n°2—boulettes de poulet, asperges

Ce deuxième bento se compose de boulettes de poulet arrosées de sauce soja, d’asperges vertes, et de riz aux carottes.

Avant de faire cuire le riz, j’y ai ajouté une carotte râpées finement (à la main, pas de robot pour ça !).

Les asperges ont été cuites à la vapeur.

J’ai fait les boulettes de viande le samedi qui a précédé. Nous en avons mangé une partie le soir-même, et congelé le reste. Le mercredi matin, les boulettes ont sauté du congélateur à la poêle, où elles ont décongelé en se faisant arroser de sauce soja sucrée.

Vous remarquerez que j’ai retenu la leçon de la semaine précédente : trois bentos sont désormais à un seul étage. Des boîtes de conservation toutes simples. C’est sûr, c’est moins joli, mais c’est tout aussi efficace ! En attendant les bentos tout neufs que j’ai commandés…

Image

Bento n°1—poulet, poivrons, brocolis

Les mercredis en famille sont bien chargés. Nous passons la journée en ville pour les activités, à une vingtaine de minutes de route de la maison, et la pause-déjeûner passe très (trop) vite. Pour éviter d’arriver en retard aux activités de l’après-midi, nous avons donc pris l’habitude de manger sur place, en alternant fast-food et sandwicherie. Mais on s’en lasse… Mes enfants ont tout à coup suggéré les bentos, que j’avais essayé de faire il y a bien longtemps (sans grand succès), et mon mari s’est mis de la partie pour en demander un aussi.

Ma première tentative a été le bento n°76 de Maki du blog Just Bento. Le résultat a été… catastrophique. Heureusement (!!) que l’un des enfants est tombé malade mardi soir et que l’on a annulé les activités, car je pense que c’est moi qui serais tombée malade à cause de la panique !

Il s’est avéré que les techniques qui marchent pour deux bentos ne marchent pas quand il s’agit d’en préparer cinq. Je m’étais pourtant méfiée, et avais mis le mélange poulet-poivrons dans ma cocotte minute avec le brocoli, plutôt que dans le cuiseur à riz. Malgré tout, ce qui était au centre n’a pas cuit, et j’ai dû ressortir la poêle…

Par ailleurs, cette première expérience m’a fait décider d’acheter d’autres boîtes. Les boîtes à deux ou trois étages sont très jolies, mais quand on multiplie cela par cinq, on commence à être encombré.

5 février 2014, mes premiers bentos.

5 février 2014, mes premiers bentos.

Après tout ce stress, le résultat était très bon. Manger tiède surprend au début, mais on s’y fait.

Bienvenue !

Il est difficile de choisir un titre moins original que celui-ci pour démarrer un blog. Cependant, cela me semble utile, car pour ma part, quand je trouve un blog qui me plaît, j’aime aller jeter un œil au premier post, qui peut être vieux de plusieurs années, mais renseigne aussi parfois sur les intentions du blogueur.

J’ai « créé » ce blog il y a au moins deux ans. Je veux dire par là que j’ai créé mon compte, choisi un nom, décidé de parler de ce que je faisais avec mon Kitchenaid, mon cuiseur à riz, ma mijoteuse, ma presse à biscuits… Et puis un changement de rythme est survenu, et j’ai arrêté la pâtisserie et les petits biscuits, et abandonné l’idée du blog.

Depuis quelques semaines, je prépare des bentōs pour le mercredi midi. J’ai envie de me souvenir de ce que j’ai fait d’une fois sur l’autre, de montrer mes réalisations, et de témoigner des préparatifs de plusieurs bentōs simultanément. Il ne s’agit pas réellement d’ustensiles de cuisine, mais le cuiseur à riz sert tout de même 😉 J’espère malgré tout recommencer à cuisiner un peu d’ici quelques temps, et avoir l’occasion de poster des recettes !